Top
  >  Nepal   >  Parc National du Chitwan, Un safari dans la jungle

Parc National du Chitwan, Un safari dans la jungle

 

Comme une oasis dans ce pays qu’est le Népal, le parc du Chitwan est un passage immanquable, si vous désirez apprécier tous les trésors que regorge ce magnifique pays. Ce parc National est une réserve protégée depuis 1973 qui préserve l’habitat naturel des animaux sur 973m2. On y retrouve des éléphants, crocodiles, ours brun, tigres du Bengale, Rhinocéros, singes… Une faune incroyablement variées (qui rendra heureux les anciens adeptes de zoo tycoon) !

Séjourner au Chitwan

Afin d’être connectée avec la nature, j’ai décidé de loger à Sapana Lodge, un hotel situé à Sauhara. J’y ai passé cinq nuits et quatre jours. Ce lieu reposant et reculé de la ville, permet d’avoir un cadre parfait pour profiter de la nature et des animaux qui y habitent. Au petit déjeuner, il est possible de voir des buffles ou encore des éléphants avec leur cornac se balader sur plaine. Le personnel est très accueillant et le lieu exceptionnel. Les chambres sont très spacieuses avec un balcon pour profiter du coucher de soleil. Avec cet hôtel, il est possible de créer soi même son programme sur mesure pour visiter les alentours du village.

Les activités

Une journée en Jeep

Au petit matin, il faut traverser une rivière en barque pour atteindre la zone protégée. Des crocodiles surveillent d’un œil les touristes en se prélassant sur la rive, il est donc bien important de le pas mettre les mains dans l’eau ! Une fois cette première étape franchie, il est temps de monter dans le jeep et de commencer la journée. Nous étions un groupe de 5 personnes avec 1 conducteur et 1 guide.

Après trois bonnes heures de route et quelques rencontres improbables comme des singes blancs à museau noir, nous avons déjeuné au milieu de la forêt avec une vue imprenable sur la rivière. Ensuite,nous avons fait chemin arrière pour revenir au point de départ. Nous avons été plus chanceux au retour. Nous y avons rencontré des rhinocéros, crocodiles,singes, cerfs, biches… et un ours brun !! Bref, nous avons eu une chance inouïe et nous avons été très heureux d’avoir eu l’occasion d’avoir vu autant d’animaux en une journée !

 

Matinée dans la jungle a pied et en barque

Le deuxième jour, avec ce même groupe, nous nous sommes levés à l’aube pour faire de la barque et admirer les oiseaux dès le matin. Nous sommes passés à coté de quelques crocodiles qui étaient tranquillement en train de nager dans la rivière. Après avoir admiré les oiseaux et les colonies de singes, nous nous sommes arrêtés pour marcher une petite heure. Nous n’avons cette fois vu que quelques cochons et des biches au loin. Nous avons été moins chanceux que la veille sur ce coup, mais nous ne regrettons pas cette balade.

Laver les éléphants

Après le petit déjeuner, nous avons été conviés à laver les éléphants  et passer du temps avec eux dans la rivière. J’étais vraiment septique au début, mais je me suis vite prise au jeu de les laver. J’ai eu l’occasion de les toucher et j’ai été très surprise par la texture de leur peau. Avant de les quitter, nous leur avons donné à manger.

Sunset tour

Nous avons marché une heure pour admirer encore une fois les oiseaux. Nous y avons vu plusieurs espèces ainsi qu’un toucan. Cette balade permet vraiment de prendre des photos intéressantes avec les lumières du coucher de soleil.

Le Chitwan, une aventure à ne pas louper

Après avoir fait un trek dans les annapurnas, nous avons été complètement dépaysés par ce décor incroyable et surréaliste. Il faut dire qu’on passe de la plus haute chaîne de montagnes du monde à une jungle humide en à peine 150 kilomètres. Nous avons découvert des animaux en liberté avec un paysage à couper le souffle. Le Chitwan est une expérience unique et immanquable si vous passez par le Népal. Le seul petit bémol serait la manière dont les locaux traitent les éléphants à des fins touristiques. On y a vu parfois des signes de maltraitance ou d’éléphants malheureux. Mais ce n’était pas le cas tout le temps. A noté que les éléphants sont utilisés par les locaux depuis des siècles, alors je pense que le mieux à faire est d’éviter d’alimenter certaines pratiques et d’être conscient des choses sans que cela devienne une obsession.

Poste un commentaire